A la rencontre du voisinage, durant le premier confinement.

Co-vie 26

CO- vie 26

 

 Est un projet de création de lien avec le voisinage au travers de  la création artistique durant le confinement.


Nous évoluons décidément dans une drôle de période, dérèglement climatique, économique, humain.Un virus qui bloque le monde et l’économie, les corps, mieux que n’importe grève générale

 

Le confinement nous a pris de court. Et nous avons mis face à nous-mêmes, notre environnement. Face à la mort, à nos peurs.Un espace-temps très particulier qui s’est vécu dans différents extrêmes selon les classes sociales et de son propre état  psycho émotionnel, son rapport au vide et au plein à son espace et son temps.

J’ai eu la chance de faire partie de celle-eux qui, privilégié-es, ont pu se saisir de ce moment pour aller réinvestir le soi, prendre du temps à faire des choses qui font du bien.

 

Dans notre appartement du 26 rue Marcel Schwob, nous avons ainsi pu croiser des visages que nous voyons très peu d'ordinaire, chacun-e prise par sa vie professionnelle et personnelle.La ville, qui nous rend si proches géographiquement, et pourtant parfois si lointain a soudainement changé de visage, et celle-eux qu’on ne croisait qu’aux horaires que les bureaux et vies professionnelles autorisent, se sont dévoilé.Petit à petit, comme un peu partout de par le monde, nous nous sommes salués, nous avons applaudis ensemble, nous nous sommes souri, le dialogue s’est engagé.

 

 Parler de tout et de rien, mais se savoir ensemble et moins lointain.Ces rencontres sont  venu ranimer une joie en moi. Moi et mes fantasmes de tribu-village, où tout le monde se reconnaît en l’autre.Ce temps a été un moment idéal pour se réapproprier “la vie locale” et déjà, apprendre à se rencontrer.

Car l’adage diviser pour mieux régner, a bien été mis en pratique, voici une tentative artistique de s’unir, au travers de la peinture, d’une rencontre, d’un verre à Mon Oncle.

 

 Technique artistique.

 

Ces tableaux sont un mélange de techniques acrylique, crayon, et encre de chine.

Ils ont été filmé en timelapses d’une photo toute les 5 secondes afin de pouvoir voir l’évolution de toutes les oeuvres.