Bas les masques!

C’est durant le second confinement que la salle rose de la Frat’ s’est transformée en atelier de peinture. 
J’ai invité, Chacun-e qui le voulait à pouvoir participer à la réalisation de la première partie de ces œuvres qui consiste à étaler de la matière colorée sur les supports, en laissant son geste spontané parler, ce qui constitue le fond du portrait.

Tout est parti d’une photo de Lionel, durant le festival de l’Amiral 2020, un arrachage de masque spontané, joyeux et transgressif.
L’idée a alors été d’aller voir différents usagers de la frat, bénévoles, résidents du foyer, salariés et de leur faire arracher leurs masques pour ensuite les réaliser en peinture.

Enlever son masque ,un appel d’air, un retour à son vrai visage, une rage de vivre.

Cette série n’a pas pour vocation de débattre l’utilité du masque en période de COVID, mais l’idée est d’illustrer le fait de faire tomber les masques, ceux des attitudes, ceux sociaux, tout ceux qui nous séparent de nous mêmes et des uns des autres.
J’ai été ravi d’être accueilli par la Frat’ de nombreuses rencontres et expérimentations colorées on pu ainsi voir le jour.
Un vernissage en bonne et due forme se prépare au retour des beaux jours ( mars/avril.)

Bas les masques // Fasto

Résidence artistique à la Fratérnité de Nantes Novembre/ Décembre 2020
Portraits acryliques 80x140 et 80x100.

Oeuvre collectives